Une note du conseil d'administration d’ON/NO

La Commission de la capitale nationale (CCN) a récemment mené un processus de consultation publique sur l'avenir du parc de la Gatineau afin de contribuer au renouvellement du plan directeur du parc de la Gatineau. Le plan directeur, qui est mis à jour tous les dix ans, fournit une vision de 50 ans pour le parc et guidera la gestion du parc au cours de la prochaine décennie jusqu'à ce que le plan directeur soit à nouveau mis à jour. Vous trouverez des renseignements sur le processus de consultation publique sur le site Web de la CCN à http://ccn-ncc.gc.ca/nos-plans/plan-directeur-du-parc-de-la-gatineau.

Dans le cadre de ce processus de consultation, la CCN a tenu deux ateliers publics — un à Ottawa le 19 octobre 2017 et un à Gatineau le 1er novembre 2017. Un sondage en ligne était également disponible sur le site Web de la CCN du 19 octobre 2017 au 14 novembre 2017.

Dans nos statuts, deux objectifs de ON / NO sont:

  • promouvoir l’avancement et l'acceptation du naturisme dans la région; et
  • communiquer les préoccupations des naturistes aux niveaux d'autorité pertinents.

À l'appui de ces objectifs, ON/NO a encouragé ses membres à assister aux ateliers et/ou à remplir le sondage préconisant que les loisirs nus soient inclus comme une utilisation reconnue du parc. Bien que cette phase de consultation publique soit officiellement terminée, le public peut toujours communiquer ses points de vue à la CCN en tout temps. Les coordonnées peuvent être trouvées sur la page Contactez-nous de la CCN.

L'enquête, composée de four questions de forme libre, n'a recueilli aucune information personnellement identifiable. Cliquez-ici pour voir les questions qui sont posées dans l'enquête.

Voici quelques informations sur le naturisme dans le parc de la Gatineau.

Même avant la création du parc, la zone occupée par le parc était une Mecque pour ceux qui aimaient nager à nu et se prélasser à nu au soleil. Dans les années 1980, une zone du parc a été officiellement désignée pour bronzer à nu. Bien que ce statut officiel ait été de courte durée, les activités récréatives à nu ont été discrètement tolérées dans le parc pendant plus de 75 années jusqu'en 2011-2012 lorsque la police a arrêté des utilisateurs naturistes du parc dans un certain nombre d'opérations qui etaient extrêmement insensibles et sévère.

Bien qu'elle se targue d'accueillir des utilisations récréatives de toutes sortes tout en minimisant les impacts environnementaux, la CCN exclut les loisirs à nu. Un récent sondage réalisé pour la Fédération canadienne des naturistes a révélé que 21% des Canadiens avaient participé à des activités récréatives publiques à nu et 25% envisageaient de le faire. Par sa position anti-naturiste, la CCN ferme la porte à un segment très grand des Canadiens.

Les activités de naturisme comme la natation et les bains de soleil ont un impact environnemental beaucoup plus faible que la plupart des activités actuellement autorisées dans le parc telles que la randonnée en VTT et l'escalade. La CCN a récemment réalisé un projet de restauration du littoral sur le lac Meech qui ne comprenait pas les pièces utilisées par les naturistes depuis de nombreuses années, car elles n'avaient pas besoin d'être restaurées.

En 2011, la CCN a déclaré une politique de « tolérance zéro » à toute forme de nudisme dans le parc et a écrit à ON/NO et à la FCN pour exiger que les notes sur le site Web concernant le lac Meech soient retirées. La justification était les « nombreuses plaintes » déposées par d'autres utilisateurs du parc, bien que le nombre et le contenu de ces plaintes n'aient jamais été révélés.

Il y a deux façons d'éviter de telles plaintes. L'un est d'interdire le nudisme partout et d'afficher des signes citant l'article 174 du code pénal. La seconde est de ne pas interdire le nudisme et d'afficher des panneaux dans des zones désignées et plus éloignées, avertissant les randonneurs de la présence possible de nageurs et baigneurs de soleil nus.

Dans la gestion du parc, la CCN collabore avec de nombreux groupes récréatifs. ON/NO serait heureux de travailler avec la CCN à l'élaboration et à la mise en œuvre d'un plan visant à intégrer les utilisations récréatives à nu dans le parc.

Si vous participez à ce processus en assistant à un atelier, en remplissant le questionnaire ou en utilisant d'autres moyens de communication, veuillez nous le faire savoir à communications@onno.ca. Nous vous invitons également à partager avec nous vos réflexions à ce sujet ainsi que vos commentaires à la CCN.

— Le conseil d'administration, Ottawa Naturistes/Naturistes de l'Outaouais